GamingUneWeb

PS5 en mode économie d’énergie 

 

Alors que Sony vient de lancer une nouvelle version de sa PS5 en Australie, un YouTubeur local, qui a pu tester la console, dévoile quelques belles surprises. Parmi lesquelles une consommation moindre d’énergie avec une différence de 20 à 30 watts par rapport à l’ancien modèle.

Depuis peu, Sony commercialise une nouvelle version de sa PS5 en Australie. Il s’agit en fait d’une seconde révision du modèle lancé en novembre 2020. Baptisée « CFI-1200 », elle se veut 0,5 kg plus légère (3,4 kilos) que le modèle original. Un poids qui s’explique par des améliorations internes, mais qui n’altèrent pas l’apparence extérieure. Que sait-on au niveau des performances internes ? C’est le YouTubeur Australien Austin Evans, spécialisé dans la tech, qui nous en donne une idée après avoir démonté la machine.

Econome en énergie avec une meilleure dissipation de la chaleur

Dans une vidéo relayée par The Verge, Evans montre les entrailles de l’appareil. Notamment la carte mère et un système de refroidissement plus petits que ceux présents dans le modèle original. Pour le reste, il s’agit surtout de l’ajustement au niveau du positionnement de certains périphériques. Par exemple la batterie CMOS devient difficile d’accès car cachée sous le dissipateur thermique. Le SSD aussi connait un changement. Sony en expose désormais le métal au lieu du PCB sur la longueur. Cette disposition permettrait une meilleure dissipation de la chaleur.

Selon Austin Evans, la grande nouveauté de ce nouveau modèle réside dans sa capacité à réduire sa consommation d’énergie. Le « CFI-1200 » se veut moins énergivore avec une consommation de 201W, contre 218W pour le modèle d’origine et 229W pour la première révision. C’est une belle progression à l’heure de la crise énergétique inédite. Mais il ne faudra pas se prononcer trop vite car le test a ses limites. Il faudrait faire fonctionner les trois consoles de manière continue avec plusieurs protocoles différents pour établir une vraie moyenne de consommation.

Par contre, il faudra toujours payer 50 euros de plus

Pour ce qui concerne la température de fonctionnement, il n’y a presque pas de différence entre la PS5 d’origine (52,4°), et cette nouvelle monture qui affiche une température de 51°. Par contre, la première itération chauffe à 63°. Si Sony a apporté des modifications notables à sa machine, il n’a toutefois pas profité pour la rendre plus silencieuse. En effet, elle garde le même niveau sonore. Par ailleurs, les changements ne permettent pas à la nouvelle version d’être moins couteuse à produire.

« Sony a presque tout rétréci pour rendre la console plus légère et certainement moins chère », a ironisé Austin Evans sur Twitter. Le consommateur devra, en fait, toujours payer 50 euros de plus pour obtenir le troisième modèle de sa manette. Le groupe japonais avait décidé d’augmenter son prix de 50 euros en Europe dans un contexte de rupture de stock. Mais actuellement, il fait face à une crise des semi-conducteurs et à l’inflation. Une situation inédite pour le secteur du jeu vidéo, qui devrait maintenant s’adapter. Sinon le coût pourrait dissuader de nombreux gamers de passer à l’achat.

Autres articles à voir

A voir également

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer