Science

Le fossile d’un poussin découvert dans de l’ambre

Les ambres de la Birmanie recèlent décidément des trésors inestimables pour les archéologues, mais aussi pour la science. Après la découverte de la queue d’un dinosaure doté de plumes, voici que les ambres nous livrent une espèce d’oiseau ayant vécu à l’aire des dinosaures et qui ont disparu en même temps que ces derniers. Le spécimen a été très bien conservé par l’ambre, qui a pu garder intactes presque toutes les parties qui forment son corps.

Les ambres de la Birmanie sont de vrais trésors paléontologiques

Les ambres de la Birmanie sont de vrais trésors pour la science, recélant des spécimens rares et ayant vécu des millions d’années, aujourd’hui encore elles nous livrent les restes d’un oiseau ayant vécu il y a des millions d’années. Il faut dire que les ambres conservent parfaitement les restes contre le froid et les aléas climatiques. C’est ainsi que les restes d’un oiseau d’une sous-classe d’oiseau préhistorique qui est un énantiornithe a pu être découvert presque intact. L’ambre de neuf centimètres a gardé la tête, le cou, l’aile et la patte droits de l’oiseau. C’est une découverte inestimable pour les scientifiques et les paléontologues qui ne s’attendaient pas à une telle découverte. L’ambre conserve mieux les détails d’un spécimen que la roche sédimentaire, ce qui réjouit d’autant plus les spécialistes.

Un petit oiseau très rapide

L’énantiornithe volait immédiatement après l’éclosion de son œuf, il s’agit entre autres d’un oiseau avec des ailes semblables à celles des oiseaux modernes. Toutefois, il avait les caractéristiques ancestrales héritées des dinosaures dont une griffe au bon de son aile, des pattes avec des proto-plumes ainsi que des dents. Ces nombreuses caractéristiques ont pu être observées grâce aux propriétés de l’ambre qui ont su conserver impeccablement les restes du spécimen.

 

Autres articles à voir

Close
Inline
Inline