ScienceWeb

Cigarette électronique : la meilleure arme pour le sevrage tabagique ?

L’utilisation de la cigarette électronique serait la méthode la plus efficace pour arrêter de fumer, avec un taux de réussite largement supérieur aux autres alternatives à la cigarette, selon les conclusions d’une étude britannique de grande ampleur parue le 22 mai dans la revue Addiction.

Selon cette étude, menée par des chercheurs du University College London, et réalisée auprès de 19 000 fumeurs désirant arrêter la cigarette, la cigarette électronique est le substitut nicotinique le plus efficace. Les patients ayant choisi un sevrage accompagné de cigarettes électroniques ont eu un taux de réussite de 95 % supérieur à ceux ayant choisi de ne pas se faire accompagner.

En comparaison, les patients ayant choisi de se faire prescrire un traitement à base de varénicline (commercialisé sous le nom Champix) ont eu une hausse du taux de réussite en hausse de 82 % et ceux ayant eu recours à des substituts nicotiniques (patchs, gommes), à hauteur de 34 %.

Les résultats de cette étude viennent confirmer les conclusions d’une étude parue en début d’année dans le New England Journal of Medicine, indiquant que la cigarette électronique avait des résultats deux fois supérieurs aux substituts nicotiniques dans l’accompagnement au sevrage tabagique.

Malgré une efficacité dans le sevrage qui commence à faire consensus, la cigarette électronique est encore loin d’être intégrée dans les programmes de santé publique partout dans le monde. En cause, les incertitudes sur les risques potentiels à long terme sur la santé qui restent méconnus, même si tout le monde s’accorde à reconnaître que la cigarette électronique est beaucoup moins nocive que la cigarette traditionnelle.

Pourtant, les lignes bougent et de nombreux experts du secteur privilégient désormais une approche de réduction des risques intégrant la cigarette électronique. C’est le cas de François Bourdillon, le secrétaire général de l’agence sanitaire Santé Publique France qui reconnaît que « parmi les outils d’aide au sevrage tabagique, la cigarette électronique est le plus utilisé par les fumeurs pour arrêter de fumer ».

« Cette utilisation s’inscrit depuis quelques années dans une stratégie de réduction des risques… (car la cigarette électronique) attire principalement les fumeurs », précise-t-il pour expliquer la position de son institution sur le sujet.

Autres articles à voir

Close
Inline
Inline