Web

L’entreprise californienne Avaya croule sous les dettes

Depuis 2007, l’entreprise californienne Avaya croule sous les dettes et cette situation ne s’est plus améliorée puisqu’aujourd’hui elle menace de faire faillite. L’entreprise proposant des outils de communication, mais également des collaborations serait en phase de déclarer sa faillite. Une situation qui inquiète énormément les salariés qui sont au nombre de 11 000 dans le monde.

Des pertes qui ne datent pas d’hier

En effet les problèmes financiers de l’entreprise Avaya ne datent pas de l’année dernière, ils remontent depuis les années 2007 où la société a affiché des pertes colossales. C’est ainsi que cette dernière était sortie de la bourse et s’est ensuite fait acheter par Silver Lake Partners et TPG Capital pour un montant de 8,2 milliards de dollars. Toutefois ce rachat n’a pas suffi à remettre à flot la société qui n’a cessé de dégringoler et d’accumuler les dettes. L’entreprise avait déjà mentionné une IPO en 2011, mais ça ne s’est pas présenté. Ensuite, elle l’a encore annoncée en 2013 et a finalement abandonné cette idée. Cependant, cette année s’est annoncée encore plus pire pour la société qui menace sérieusement de faire faillite.

Une possibilité de vente sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites

La société pourrait donc être rachetée par une autre firme, et en cas de e faillite elle se placerait sous la protection de la loi américaine, notamment du chapitre 11 sur les faillites. Selon les rumeurs, plusieurs sociétés seraient intéressées par le rachat de la société, il y a notamment Dubilier&Rice qui serait intéressé pour 4 milliards de dollars. Notons que la dette de la société s’élèverait à 6 milliards de dollars selon les dernières informations. Une dette énorme dont celle-ci n’arrive plus à éponger et l’inciterait à déclarer faillite.

Autres articles à voir

Close
Inline
Inline